21/12/2005

Rêver tel un malade à sa première promenade

Il va neiger je crois. Le feu dans la cheminée n'est pas qu'un luxe ce soir. Le chien ne bouge plus du tapis devant l'âtre. le chat ronronne sur le bras d'un fauteuil et je t'écris. Tu es parti depuis quelques jours maintenant et tu me manques. Mon lit est froid sans toi. Il fait bon ici et la maison se prépare pour les fêtes. mais tu n'es pas là et tout me parle de toi. Même le DVD tant attendu qui est arrivé ce matin et m'attendait gentiment sur mon bureau à la banque ne m'a pas déridé. J'aimerai tant te sentir contre moi, blotti entre mes bras. encore dix jours et tu seras de retour. Il va neiger je crois...

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...