01/10/2008

Bon ras le bol des ricains | 01 octobre 2008

Finalement, plus je m'avance dans la vie américaine - et pourtant je vis à New York depuis un bout de temps et cette ville n'a rien à voir avec le reste des States - plus je suis horripilé par le conformisme des américains, leur politically correct attitude en permanence et surtout cette soif de consommer, de posséder. (Surtout en mieux que ce que possède le voisin). Même les homos sont pénibles. Toujours militants, toujours outranciers, toujours prêts à faire des procès pour défendre leur communauté. Et puis ma banque va si mal que le Family Office va être restructuré et qu'on me propose de former des équipes à Chicago (!?!) je n'ai pas la moindre envie d'aller là-bas ! Je me demande si je ne vais pas tout laisser tomber. Ouvrir un restaurant ou une galerie d'art. Ou même retourner en France faire du vin, comme mes cousins et mes frères ! 
Et la gueule de Bush qui n'en finit pas de disparaitre des couvertures de magazines et de la télé. J'ai envie de calme. Et puis il est clair que le système est - enfin - en train de se casser la figure. C'est vrai que ça va assez mal ici. beaucoup de pauvres, beaucoup de laissés pour compte et de plus en plus de violence. Une violence latente, insidieuse mais prête à exploser. Obama ou Mc Cain ? A peu de choses près, j'en viens à me demander si ce n'est pas la même chose après tout ! Toujours le pouvoir aux mêmes, comme mes patrons de la banque, leurs copains du Sénat et de la Chambre des représentants, l'élite des fonctionnaires autour du Président et un système verrouillé avec toujours les super nantis et les exclus... Moi je ne me plains pas. je gagne bien ma vie, j'ai des parts dans un des meilleurs vignobles du monde, j'ai un ami que j'aime et nous n'avons jamais songé à nous marier parce que je suis trop bourge dans ma tête peut-être, mais aussi parce que ce qui se passe dans nos cœurs et dans notre lit n'a rien à voir avec ce que le mariage est censé apporter : un lien définitif pour accueillir un jour les enfants et bâtir une famille. Je ne crois pas à toutes ces folies dont on nous rabat les oreilles - notamment en Californie : les mecs devenant femmes, les femmes mecs et les enfants par procréation assistée, mère-porteuse et tout le bordel de cette fin de civilisation. Comme je le dis toujours, le combat des homos pour moi c'est contre l'homophobie, c'est simplement de faire accepter nos choix. Rien de plus. Certainement pas de changer les choses et de prétendre faire de l'homosexualité la règle "normale" et l'hétérosexualité une déviance ! Bon après ce coup de gueule je vais rejoindre mes potes et aller au cinéma. Demain je décide : où je reste à la banque ou je m'en vais !

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...