11/09/2011

Vivre à New York

Au risque de paraître iconoclaste, et de me fâcher avec bon nombre de mes amis new-yorkais, la sanctuarisation du Ground Zero, la manière dont la plaie est entretenue chez les américains - bien que je partage tout à fait le chagrin des familles et des amis des victimes mortes pour rien - m'horripile. Le 11 septembre 2001 a été une journée terrible et le principe même de cet acte vil et abject né de la bêtise d'excités par une religion qui se croit supérieure aux autres quand elle n'est plus qu'un ramassis d'appels à la haine et à la violence où l'homme (et à plus forte raison, la femme) est exploité à des fins bien sombres. Je n'aime pas l'Islam, les lecteurs l'auront compris. Je n'aime pas la violence non plus. Le Dieu que j'adore est un dieu d'amour et de tolérance. 
Dix ans après les attentats, n'est-il pas temps désormais de tourner la page. Les gouvernements libres et démocratiques du monde doivent veiller à contenir l'expansionnisme religieux des musulmans, les pays pourfendeurs des valeurs de l'Occident doivent être surveillés et empêchés de tout activisme anti-occidental et leurs peuples édifiés afin qu'ils se détournent d'eux-mêmes de la barbarie des imams et de l'hypocrisie des dirigeants des pays islamistes. Bientôt d'autres immeubles verront le jour à la place des Twin towers et ce sera bien. un monument perpétuera la mémoire de cet acte abject et de ceux qui en furent vicitimes. Point. NYC qui a toujours su regarder vers demain, semble parfois se complaire à triturer cette plaie, rêvant de la faire suinter encore et encore...

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...