10/10/2011

Lundi matin


David reprend le chemin de la fac demain matin. Paul retrouve son collège et moi mon bureau du 37e étage qu'occupe ma compagnie - pas la mienne, celle où je travaille. Aucun de nous n'a visiblement envie de cela. Est-ce normal d'attendre avec impatience le vendredi après-midi comme l'écolier attend la sonnerie qui lui permettra de s'évader de l'école ? Pourquoi nos loisirs et notre liberté, notre soif de farniente et de détente sont plus forts que notre appétence au devoir et aux obligations ? Signe des temps ? Simple paresse ?

3 commentaires:

Baron Noir a dit…

Peut-être le signe du temps retrouvé : l'otium ou loisir est toujours plus attirant que le negotium, parce qu'il est le moment où l'on se retrouve avec soi (et avec les autres) et où l'on s'épanouit vraiment, en se consacrant à soi.

Très jolie photo, comme toujours. Depuis que j'ai découvert votre blog, il y a quelques temps, je me demande où vous trouvez de tels apollons. A croire qu'ils n'existent qu'en photo.

Bien à vous, et merci pour vos articles, toujours agréables à lire.

Hadrianus a dit…

Non non Baron noir ces garçons existent en chair et en os, je vous l'assure ! Mais leur beauté n'a qu'un temps pour la plupart, c'est celle de la jeunesse... Il suffit cependant de les regarder pour vivre pleinement l'otium, temps de douce langueur et de retrouvailles avec soi...

Baron Noir a dit…

Les regarder ne suffit que quand on est déjà deux je suppose ;-)

Mais vous avez raison, regarder passer les anges est le plus bel otium.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...