09/10/2011

Oranges.

Il y a pléthore de courts-métrages de sensibilité gay et, bien que je n'aime pas donner dans le communautarisme à la manière des gays de San Francisco, c'est bien que de bons réalisateurs fassent de bons films où l'amour entre garçons apparait non seulement comme normal mais comme possible. Ce petit film australien est bourré de talents, comme son auteur et les acteurs qu'il y dirige.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...