02/11/2011

Déjà, en 2008

Les Indignés peu à peu s'organisent, se regroupent et leurs rangs grandissent. Non seulement, il y a ceux qui sont directement touchés par la crise, cette pieuvre immonde qui fait les riches encore plus riches, les gouvernants encore plus méprisants et les pauvres encore plus pauvres et démunis. Mais il y a aussi désormais ceux que toute cette gabegie, cette immense escroquerie fomentée année après année par un système bancaire et financier digne d'une organisation maffieuse qui tire toutes les ficelles, fait et défait les carrières et les vies humaines et qui maintenant, avec un aplomb incroyable est capable de faire et de défaire les Nations. Je suis dans l’œil du cyclone, formaté et bâti par des années d'étude pour servir le système financier et je suis écœuré par tout cela. Déjà, en 2008, je sentais bien autour de moi, que derrière les chemises écarlates impeccablement repassées, les cravates Hermès ou Valentino, les costumes en alpaga, il y avait des cœurs qui battaient autrement qu'au rythme du Stock Exchange et de la guerre en Irak ou en Bosnie ! Des êtres de chair et de sentiment incapables de savourer leur hamburger ou de boire leur café Starbuck's avec sérénité quand de plus en plus de mendiants apparaissent, des vieux comme toujours mais aussi des très jeunes, presque des enfants (des enfants parfois), des femmes. Tous ces exclus sont de notre responsabilité et nous devons leur être solidaires !

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...