18/11/2012

Bon dimanche à tous


Je viens de terminer - d'un trait - la lecture de Saccage, un roman d’Éric Jourdan (l'auteur des Mauvais Anges et de Choléra), reparu aux éditions la Musardine en 2005. Longtemps censuré, amputé de ses pages les plus libres et parlantes, ce n'est pas à mon avis le meilleur ouvrage de l'auteur, mais il regorge de trouvailles, de sensibilité et certaines de ses phrases sont des joyaux ciselés par un esprit très fin, très ardent et fin connaisseur de la psychologie - devrai-je dire la physiologie - des garçons. Je vous le recommande. C'est un régal pour l'esprit et aucune ligne ne laisse nos sens indifférents. En plus, cela finit bien ! On peut regretter la couverture, un peu réductrice quant à l'esprit du roman, même si le corps qui s'étale ainsi n'est pas des plus désagréables à contempler. On est loin du roman de gare pour folles excitées et ces fesses de garçons renvoient forcément à un premier degré bien peu élevé quant le texte que contient le livre n'est pas rien, soulevant mille réminiscences de nos adolescences, jouant avec nos pudeurs et nos désirs enfouis. C'est l'histoire de Fraîcheur, un jeune homme de vingt ans qu'on découvre débarquant au hasard d'un orage dans un belle maison bourgeoise, chez une femme seule qui va s'éprendre de cet être pur et lascif, en faire son amant et presque son esclave. mais le jeune homme s'il aime l'amour et s'adonne avec ferveur à son rôle d'amant, est travaillé par mille pensées secrètes. Le beau Fraîcheur - dont on ne saura jamais le vrai nom - aime l'amour et le fait bien, avec toute la force et l'ardeur de son âge, mais la passion à son égard de la servante, le désir des autres femmes qu'il croise pendant son séjour chez sa maîtresse, le plaisir différent qu'il découvre avec un jeune artisan du village, tout cela ne suffit pas à l'éloigner de son passé, une bande d'amis de son âge avec qui il a vécu jusqu'à sa fuite. Quand il reviendra pour les retrouver, bien des choses auront changées mais en lui aussi, il y aura eu des changements et... Je vous laisse le découvrir vous-même.

2 commentaires:

Gaypard a dit…

Il y a bien longtemps que j' ai lu un ouvrage "gay" je viens donc de commander SACCAGE après avoir lu votre recommandation, et puis la couverture de cet ouvrage ne laisse pas indifférent ;-)

Chris a dit…

Eric Jourdan : que de beaux souvenirs de lecture.
Fils spirituel de Julien green, il a écrit de beaux romans, tels Sang, Charité, Révolte, L'Amour Brut, Le Jeune soldat, Le Garçon de Joie, Les Mauvais Anges, Le Songe d'Alcibiade...
Belle écriture baroque, imagée, forte.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...