08/11/2016

Promesse...

Tu n'es plus un enfant mais tes dix-huit ans ne font pas encore de toi un homme. 
Trop de douceur et de rêves encore. Pourtant les dieux t'ont déjà donné
Les atouts qu'il faut pour aimer et être aimer. 
Un sourire joyeux et un regard espiègle
Des muscles saillants qui vont se développer
Et un sexe tranquille qui plus d'une fois déjà s'est ému jusqu'aux larmes
Tu connais le plaisir de donner, il te sera offert bientôt de le prendre à ton tour.
Gageons que de ta couche mille bonheurs souvent  verront le jour...

07/11/2016

Le garçon qui dort et qui rêve...


De retour à la maison...

Heureux qui comme Ulysse... Après plusieurs mois à bourlinguer entre la Virginie, la Californie, l'Oregon et New-York, quelques escapades professionnelles à Caracas et Sao Paulo (pas en même temps évidemment), puis séjour à Vancouver, Londres, la France quelques jours en octobre, revoilà la maison, le chien, le chat et la routine. Quel bonheur de se retrouver chez soi. Je ne bouge plus, I swear ! Vraiment, vous pouvez me croire : je le jure. Brinkley a pris un coup de vieux cet été; Gardé chez les parents de David for a while, il a pourtant été des plus choyé, avec un grand parc pour courir après les écureuils et on l'a bien nourri. Il fait de l'osteoporose, comme les vieux humains. Son humeur est toujours aussi joyeuse mais il est moins ardent au jeu et nous en sommes à la troisième visite chez le vétérinaire. heureusement que c'est un ami. A part ça tout a repris comme avant, le travail, les sorties, les amis et nous, vieillissant aussi mais toujours bien ensemble... Le blog a été un peu délaissé. Faire le récit de mes voyages ces derniers quatre mois serait par trop fastidieux et puis Hadrianus a peu de choses à raconter sur les jolis garçons croisés partout, les latinos comme les californiens ou le WASP de Virginie. Mais je reste fidèle au poste et remercie mes lecteurs qui m'ont envoyé mails et commentaires au fil des semaines, malgré un silence radio absolu. Sorry, sorry...

06/11/2016

un joyeux dimanche


Ton frère est allé sortir le chien. Il ira ensuite rejoindre ses amis. Nous ne bougerons pas d'ici ce matin. Trop froid dehors. trop doux dedans... Rester avec toi et ne rien faire d'autre que laisser passer le temps... Lire, écouter de la musique, manger, aimer, dormir... Combien pour ces choses-là, ensemble nous sommes doués...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...