08/12/2014

Le sommeil des justes

Quoi de plus beau à regarder qu'un garçon endormi ? Dans les bras de Morphée, il est sans prévention ni défense, se livrant sans plus de pudeur, détendu, innocent, un demi-dieu qui s'abandonne. Combien il est difficile alors de contenir le désir. Ce serait si facile, un geste, une caresse et le plaisir de prendre sans lutter ce qui parfois nous est refusé...










2 commentaires:

Ĵeromo Tanguy a dit…

Excellente année 2015 dans tous les domaines souhaités.
De tout coeur,
Jerôme Tanguy

Ĵeromo Tanguy a dit…

Ils sont bien agréables tous ces beaux endormis. Mais j'ai peur que vous vous soyez endormi vous même. Je n'ai pas l'intention de jouer les princes charmants. Je m'inquiète juste de savoir si vous allez bien.
Cordialement,
Jérôme

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...