16/12/2012

Vintage... Tony Patrioli


Ces images retrouvées au hasard de mes pérégrinations chez les bouquinistes new-yorkais ont été une étape dans ma vie. Réalisées par un photographe italien (Tony Patrioli ) elles datent de la fin des années 70. Je me souviens les avoir découvertes chez... notre coiffeur, un homme d'un certain âge chez qui mon père m'amenait à Lesparre... Le coiffeur les utilisait comme modèles pour ses coiffures. C'est du moins ce qu'il disait quand le magazine trainait sur le comptoir... Je ne sais comment j'ai pu feuilleter la revue sans me sentir la proie de tous les regards. Je devais avoir à peine douze ou treize ans et s'il n'y avait que peu de nudité, les garçons qui posaient me firent une drôle de sensation. Un truc inconnu qui me chatouillait l'entre-jambe. J'avais déjà ressenti une tension nouvelle au contact des filles quand aux fêtes 'anniversaire il nous arrivait de danser des slows mais là, c'était autre chose. Un truc bien plus fort, bien plus évident. Il m'a fallu des années pour comprendre mon attirance pour le corps des garçons et des années supplémentaires pour oser jouir de ce goût et partager avec des corps semblables au mien ces jouissances secrètes qui m'ont fait celui que je suis aujourd'hui...

2 commentaires:

Sébastien Paul Lucien a dit…

Je redécouvre grâce à toi le beau travail de Patrioli.La première photo est une merveille ! Merci, un plaisir de passer par ici !

Anonyme a dit…

Superbe c'est vrai, je ne connaissais pas.
Martin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...