28/09/2018

L'incroyable beauté qu'on réserve pour les dieux


Comment rester de marbre devant autant d'harmonie et de beauté. Force, vigueur, jeunesse, l'homme est là tout entier dans sa puissance de guerrier mais la pureté de l'enfance, la fraîche rondeur de la première jeunesse que magnifie cette virilité tout force le désir et l'impatience. L'âge intermédiaire, celui qu'au Parnasse, on réserve aux dieux. Plus un enfant et déjà un homme, l'âge divin, éphémère moment où le corps du garçon est perfection autant que pureté.


1 commentaire:

Anonyme a dit…


Oui,difficile de rester insensible devant un tel corps si expressif.
Désir de l'embrasser déjà sous toutes ses parties...
Pierre

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...