16/01/2006

La beauté résiste-t-elle au temps qui passe ?

Quand Benoît, échauffé par une piste de danse bondée et quelques verres bien alcoolisés, montre à qui le veut sa belle anatomie de jeune mâle sportif, il dit à tous ceux qui lui tournent autour : "J'suis pas pédé". Pourtant, à aucun moment il n'a remarqué la jolie jeune femme qui ne le perd pas des yeux depuis le début de la soirée et c'est avec son "pote" Jacky qu'il rentrera, celui qui connait et partage tout de ses délires, de ses chagrins et mille autres choses. Mais, jouons le jeu, Benoît, tu es bi bien sur, tu as dix-sept ans, tu ne sais pas encore quel chemin prendre... Tu aimes le plaisir et te sentir désiré te plait et te renverse. Mais arrêtes-toi parfois sur le bord du chemin. A trop changer de route, tu vas te perdre et perdre ton temps. Comme tes frères, ces jeunes loups d'aujourd'hui, tu ne penses exister que lorsque tu vas vite, trop vite. Tu goûtes à tout, tu essaies tout et tu renies tout en moins de temps qu'il m'en fallait à mon âge pour digérer une histoire d'amour quand elle finissait mal. Ce zapping amoureux ne te vaut rien apparemment, j'ai noté ce soir quelques traits un peu affadis, un regard plus lourd, moins d'innocence et déjà, un soupçon de lassitude sur ce visage charmant...

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...